Compte rendu réunion Coallia

Compte rendu de la réunion du 13 juillet 2017 avec Coallia à Saint Brieuc

 

Étaient présents :

Pour Coallia :  Damien BAZY, responsable Coallia, Anaëlle DERVAL et son homologue ??? (travailleuses sociales)

Pour l’État représentant la DDCS : M. GARRO Jean-Luc (Chef du pôle des politiques d’insertion et de luttes contre l’exclusion à la DDCS)

Pour le CSSP : Philippe VITAL, Christine PETRETTI, Alain BELKACEMI

Pour Habitat et Humanisme : Marie Hélène ERNOT

Pour Les gens heureux : Laurence LECORRE, Chantal LEMOINE

 

Cette réunion, nous la réclamions depuis longtemps…

  • pour clarifier les relations avec Coallia à Saint Brieuc
  • et surtout pour mettre en place une stratégie pour les déboutés de la demande d’asile : qui et comment procéder pour que les réfugiés soient bien défendus et dans les meilleurs conditions.

 

Damien BAZY nous a présenté le représentant de l’État, M. GARRO, qui était là pour que tout reste dans les clous.

 

Dès le début de la réunion, il nous a été précisé :

  • que les bénévoles n’ont plus à intervenir dans les questions administratives, que cela est exclusivement le travail de Coallia,
  • que ce que nous avons réalisé dans le Trégor ne peut pas se renouveler car cela était du à l’urgence et à l’inexpérience du personnel de Coallia. (cela ne devait en aucun cas se renouveler » dixit M. Garro).
  • Que les bénévoles ne peuvent intervenir que sur les domaines des cours de français et des loisirs.

 

Coallia exige, d’autre part, que les bénévoles signent une charte individuelle avant toute mise en place d’un échange.

 

En ce qui concerne la santé des demandeurs d’asile,  Coallia estime qu’ils doivent être autonomes même si, pour l’instant, ils sont encore accompagnés par les travailleur sociaux: « on le fait encore mais ils doivent être autonomes ».

 

Nous avons bien compris que c’était une fin de non-recevoir et que nous n’étions bienvenus que si nous avions « le petit doigt sur la couture du pantalon ».

 

Coallia refuse :

  • de nous transmettre toute information concernant un réfugié,
  • que nous transmettions nous-mêmes à Coallia une information dont nous aurions eu connaissance lorsque nous rencontrons les filleuls (même si celle-ci peut servir à sa défense devant la CNDA). « Vous devez leur expliquer qu’ils doivent demander un rendez-vous au travailleur social pour nous en parler. C’est à eux de l’en avertir».

 

Nous avons évoqué le manque de traducteurs et donc le grand nombre d’incompréhensions qui en découlent, mais il n’y a rien à attendre.

 

Les bénévoles peuvent accompagner les demandeurs d’asile/réfugiés dans une recherche d’emploi, de stage, de bénévolat, dans la recherche d’un logement.

 

La durée d’accompagnement de Coallia  pour l’insertion est de 3 mois à compter de la notification de la décision d’acceptation de l’asile. Ces trois mois sont renouvelables 1 fois (avec accord de l’OFII). Au-delà, Coallia ne s’en occupe plus.

 

Les personnes des Gens heureux et du CSSP  refusent de signer la charte et quittent la salle.

 

Il ne nous semble pas possible d’organiser une réunion actuellement (ce sont les vacances!). Cela pourrait avoir lieu à la rentrée si des personnes du collectif des Gens Heureux se proposent de s’en occuper.

 

Chantal Lemoine

ACCUEIL

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Puces lannionnaises

Dimanche 16 juillet 2017

Quai d’Aiguillon à LANNION

Stand du CSSP aux 27èmes Puces lannionnaises

Le stand CSSP se tiendra sur le parking de la poste près du kiosque à journaux.

 

 

Le comité de soutien de l’ÉCOLE DIWAN de Lannion met 5 mètres de présentoir à la disposition du CSSP DE LANNION.

 

A partir de 22 heures ce soir 15 juillet, les sympathisants du CSSP peuvent déposer divers objets : meubles, bibelots (en bon état !) près du stand. Le parking sera gardé toute la nuit. Les déposants seront invités à récupérer les invendus à l’issue du vide-grenier.

 

Nous comptons sur votre participation et vous en remercions.

 

Venez nombreux !

 

ACCUEIL

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦