Marche des solidarités

SOLIDARITÉ AVEC LES SANS-PAPIERS

 

 

Parce qu’ils et elles étaient aussi en première ligne pendant la crise, exploités, mal-logés, retenus ou à la rue.

 

Parce que les Sans-Papiers ont ouvert, le 30 mai, la première brèche pour le droit de manifester.

 

Parce qu’il s’agit d’égalité, de liberté, de solidarité. 

Le COLLECTIF DE SOUTIEN AUX SANS-PAPIERS appelle à manifester

Samedi 20 juin 2020 à LANNION

(rendez-vous à 11 heures sur le Parvis des Droits de l’Homme)

LE POUVOIR N’ENTEND PAS ? IL FAUT CRIER PLUS FORT

 

Le 30 mai à Paris, et dans d’autres villes, des milliers de Sans-Papiers ont bravé l’interdiction de manifester aux côtés de soutiens pour demander leur régularisation.

Aucune réponse n’est venue…

Alors si le pouvoir n’entend pas, il faut crier plus fort !

 

C’est pour cette raison que nous appelons à manifester dans tout le pays

le Samedi 20 juin 2020

 

Pour la régularisation de tous les Sans-Papiers et Migrants,

Pour la fermeture des Centres de Rétention Administrative (CRA)

Pour le logement pour tous !

Pour l’égalité des droits et la fin des discriminations !

Pour la liberté !

ACCUEIL

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Fonctionnement du services des étrangers

Fonctionnement du service des étrangers et des permis de conduire

à partir du 11 mai 2020

 

Il est inutile aux usagers de se déplacer à la préfecture à partir du 11 mai 2020.

Le fonctionnement du service des étrangers et des permis de conduire reprendra progressivement et s’effectuera :

 

– d’une part par voie dématérialisée,
– d’autre part par des rendez-vous qui seront fixés directement par la préfecture en fonction des priorités.

  • Service des étrangers

 

1/ Pour les remises des titres : les usagers recevront un rendez-vous.

 

2/ Les demandeurs d’asile (attestations de demande d’asile) : ils doivent se rapprocher de leur structure d’hébergement. Une procédure de traitement est prévue entre le service des étrangers et les structures d’hébergement.

(Les attestations de demande d’asile comprise entre la période du 16 mars au 15 mai inclus sont renouvelées automatiquement de 3 mois supplémentaires)

Les demandeurs d’asile en réexamen doivent se faire connaître par message : pref-etrangers@cotes-darmor.gouv.fr

 

3/ Les ressortissants étrangers ayant déposé une demande de titre de séjour avant le 16 mars se verront proposer un rendez-vous après le 15 juin 2020 (pour toutes les démarches, soit communication des pièces, demandes de rendez-vous ou de renseignement, elles doivent être adressées par courrier postal où par mèl : pref-etrangers@cotes-darmor.gouv.fr

 

4/ Les ressortissants étrangers détenant des titres de séjour ou des récépissés arrivés à échéance soit avant le 16 mars et entre la période comprise entre le 16 mai et le 15 juin 2020 doivent se signaler par mèl en adressant impérativement une copie de leur titre ou récépissé : pref-etrangers@cotes-darmor.gouv.fr

Les titres de séjour, récépissés de demande de titre de séjour, autorisations provisoires de séjour, visas de long séjour, expirés entre le 16 mars et le 15 mai inclus sont automatiquement prolongés de 6 mois sans démarche de la part de l’usager soit jusqu’à une période comprise entre le 15 septembre et le 15 novembre 2020.

 

5/ Les étrangers en situation de travail, détenant des autorisations de travail expirées avant le 16 mars ou qui vont expirer entre la période comprise entre le 16 mai et le 15 juin 2020 doivent se signaler par mèl en adressant impérativement une copie de leur titre : pref-etrangers@cotes-darmor.gouv.fr

 

6/ Titres de voyage et les documents de circulation pour mineurs

– les dossiers qui avaient été déposés seront remis aux usagers lors de rendez-vous

– les nouvelles demandes : elles seront traitées ultérieurement lors des ouvertures des frontières.

 

7/ Visas de court séjour arrivés à échéance : prendre contact sur   pref-etrangers@cotes-darmor.gouv.fr

 

8/ Échanges de permis de conduire étrangers : sur demande de rendez-vous   pref-epe@cotes-darmor.gouv.fr

ACCUEIL

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Guide du Défenseurs des Droits

Guide du Défenseur des droits à destination des intervenants et intervenantes de l’action sociale

 

En dépit du confinement, le Défenseur des droits demeure mobilisé en faveur de l’accès aux droits et aux services publics.

 

L’objectif du guide est de répondre à un double enjeu.

 

  • Les personnes qui éprouvent le plus de difficultés à accéder à leurs droits sont également celles qui sont le plus éloignées des services publics et par là même, du Défenseur des droits.

 

  • Par ailleurs, alors que l’accès aux droits constitue le principal domaine d’intervention des travailleurs sociaux, il apparaît que le Défenseur des droits est mal connu et trop peu saisi par ces derniers, alors que nos actions sont complémentaires pour faire face aux situations de non-recours encore trop nombreuses.

 

Le guide entend donc faire connaître le rôle, les pouvoirs, les domaines de compétences et les différents moyens de saisir le Défenseur des droits afin de faciliter la collaboration entre les professionnels du secteur social et notre institution.

 

Il contient une présentation de l’institution ainsi que 18 fiches thématiques :

 

12 fiches « domaines » : discriminations – harcèlement / Eau – Énergies – téléphonie / Éducation – Enseignement supérieur / État civil – nationalité / Fiscalité / Justice / Logement – hébergement / Protection sociale et solidarité / Relations avec les forces de l’ordre / Santé / Transports / Travail – Formation ;

 

6 fiches « publics » : Enfants – Adolescents / Femmes / Personnes âgées / Personnes détenues / Personnes en situation de handicap / Personnes étrangères.

 

Chaque fiche thématique liste les problématiques sur lesquelles le Défenseur des droits peut être saisi et toutes les problématiques sont illustrées par des situations concrètes.

 

Il est également expliqué comment et quand saisir le Défenseur des droits sur ces situations.

 

Enfin, les fiches thématiques contiennent une « histoire vécue » construite sur la base d’un dossier traité par le Défenseur des droits. Ces histoires vécues permettent de rendre compte des pouvoirs d’enquêtes et d’action du Défenseur des droits ainsi que l’intérêt d’une saisine.

 

Le guide est disponible sur le site internet du Défenseur des droits

https://www.defenseurdesdroits.fr/sites/default/files/atoms/files/guideactsociale_access.pdf

 

Pour de plus amples informations, s’adresser à Nassera Bechrouri, chargée de mission en charge de l’appui territorial à la Direction de la Promotion de l’Égalité et de l’Accès aux Droits, à l’adresse suivante :

nassera.bechrouri@défenseurdesdroits.fr

 

ACCUEIL
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Accès a la demande d’asile

L’ACCÈS À LA DEMANDE D’ASILE MIS À L’ARRÊT

Communiqué commun dont la LDH est signataire

En Ile-de-France, il n’est aujourd’hui plus possible d’enregistrer une demande d’asile. L’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii) a suspendu sa plateforme téléphonique qui habituellement délivre les rendez-vous, tandis que les guichets des préfectures sont fermés.

En fermant l’accès à la demande d’asile, le gouvernement abolit de fait le droit d’asile pourtant consacré par les textes internationaux et la Constitution française.

En fermant concrètement toute possibilité d’accès à la procédure d’asile, le gouvernement place les personnes candidates à une protection internationale en situation irrégulière et dans une très grande précarité.

Ainsi, nous avons rencontré ces derniers jours des personnes arrivées récemment sur le territoire français et qui, sans accès à la demande d’asile, sont contraintes de vivre dans la rue, privées des conditions matérielles d’accueil (CMA) attachées théoriquement au statut de demandeur d’asile : hébergement, accès aux soins, allocation, etc.

Malgré un contexte d’urgence sanitaire, aucune mesure visant à garantir de manière effective le droit d’asile en Ile-de-France n’a été mise en place alors même qu’au début du confinement, le gouvernement affirmait que le droit d’asile devait être préservé au titre des services publics indispensables.

Cette fermeture de l’accès à la procédure d’asile constitue une atteinte grave et manifestement illégale au droit d’asile.

C’est pourquoi nos sept associations ont saisi en urgence le tribunal administratif de Paris.

Nous demandons donc aujourd’hui au TA de fixer toutes les mesures nécessaires à la sauvegarde du droit d’asile afin de garantir la protection des personnes qui sont en attente et notamment :

– d’enregistrer les demandes d’asile ;

– d’enjoindre à l’Ofii d’ouvrir immédiatement les droits aux CMA ;

– d’héberger de manière individuelle toutes les personnes qui sont en attente de protection.

LIEN VERS  LDH / https://www.ldh-france.org/lacces-a-la-demande-dasile-mis-a-larret-en-ile-de-france/

Signataires : Acat, Ardhis, Droits d’urgence, Gisti, Kâlî, LDH et Utopia 56

Paris, le 15 avril 2020

 

ACCUEIL

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Apprentissage et coronavirus

Modifiez aisément vos préférences d’affichage du livret

qui s’affiche ci-dessous.

Les pages tourneront grâce aux flèches latérales.

 

pour un affichage en plein écran, cliquez sur le symbole en croix (en bas à droite du livret) ;
pour quitter le plein écran, appuyez sur la touche de votre clavier (Echap ou Esc)

 

 

 

ACCUEIL

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Droits et prestations de l’assurance maladie

Modifiez aisément vos préférences d’affichage du livret qui s’affiche ci-dessous.

Les pages tourneront grâce aux flèches latérales.

 

pour un affichage en plein écran, cliquez sur le symbole en croix (en bas à droite du livret) ;
pour quitter le plein écran, appuyez sur la touche de votre clavier (Echap ou Esc)

 

 

 

ACCUEIL
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Actualisation des droits

Les demandeurs d’emploi qui ont l’habitude de faire leur actualisation en agence pourront effectuer la démarche en ligne ou au téléphone à partir de samedi 28 mars 2020.

 

Pôle emploi va contacter 178 000 demandeurs d’emploi qui s’actualisent habituellement en agence pour qu’ils le fassent à distance à partir de samedi, a indiqué l’institution, qui ne reçoit plus de public en raison de l’épidémie de coronavirus.

 

L’ensemble des demandeurs d’emploi, y compris ceux arrivant en fin de droit après le 1er mars, doivent s’actualiser du 28 mars au 15 avril 2020.

 

Le fait de s’actualiser et de déclarer être toujours à la recherche d’un emploi pendant cette période de confinement est nécessaire pour rester inscrit et continuer à bénéficier des services de Pôle emploi”, dont l’indemnisation, rappelle l’établissement public.

 

Pour les demandeurs d’emploi arrivant en fin de droits à partir 12 mars 2020, le gouvernement a décidé par ordonnance de la prolongation de leurs droits jusqu’à une date fixée par arrêté, qui sera au maximum le 31 juillet 2020.

 

L’allongement se fera de manière automatique de la part de Pôle emploi, sous réserve bien sûr de l’actualisation des demandeurs d’emploi concernés, et sera effectif pour les paiements intervenant à compter de début avril”, souligne Pôle emploi.

 

L’actualisation se fait en ligne sur pole-emploi.fr

 

  • via l’application mobile “Mon espace”

 

  • ou par téléphone au 3949. À ce numéro, les demandeurs d’emploi peuvent s’actualiser en répondant aux questions automatiques dès samedi.

 

Pour ceux qui auraient besoin d’un accompagnement plus spécifique,

Pôle emploi renforcera l’accueil téléphonique à compter de lundi.

ACCUEIL
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Prorogation exceptionnelle

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

de Christophe CASTANER, ministre de l’Intérieur,

et de Laurent NUÑEZ, secrétaire d’État auprès du ministre

 

 

 

MERCREDI 18 MARS 2020

DURÉE DE VALIDITÉ DES TITRES DE SÉJOUR

 

La propagation de l’épidémie de COVID-19 justifie de limiter les déplacements dans le cadre prévu par le décret du 20 mars 2019.

 

 

Cet impératif justifie de dispenser les personnes étrangères dont la durée de validité du titre de séjour est expirée à compter du 16 mars 2020  d’accomplir les démarches pour en solliciter le renouvellement, de telle sorte qu’elles n’aient pas à se déplacer à ce motif.

 

Cette prorogation exceptionnelle de la durée de validité des titres de séjour sera validée au niveau législatif par le projet de loi d’urgence, présenté ce jour en Conseil des ministres, qui autorise le Gouvernement à légiférer par ordonnance pour prolonger la durée de validité des titres de séjour détenus par les ressortissants étrangers sur notre territoire, jusqu’à 180 jours.

 

Ce faisant, la situation au regard du séjour ou de l’asile des étrangers concernés sera sécurisée, sans aucune rupture de droits. Les catégories de titres concernées par cette mesure sont :

les visas de long séjour,

les titres de séjour,

les autorisations provisoires de séjour,

les récépissés de demande de titre de séjour,

les attestations de demande d’asile.

.

ACCUEIL
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Annulation d’évènements

En raison des dispositions gouvernementales

pour faire face à la pandémie due au coronavirus covid19,

 

 

le Collectif de Soutien aux Sans-Papiers

de Lannion

se voit contraint d’annuler

  • la Marche des solidarités du samedi 21 mars 2020
  • l’action en Préfecture du mercredi 1er avril 2020
  • le vide-grenier du dimanche 22 mars 2020
  • les permanences ne pourront avoir lieu en raison de la fermeture de l’Espace Sainte Anne jusqu’au 15 avril.
  • la réunion mensuelle du lundi 6 avril est annulée

 

En cas de nécessité, deux numéros de téléphone vous sont proposés :

Philippe 06.32.49.42.60 et Chantal 06.24.61.61.97

Vous pouvez également adresser vos courriels à

contact@cssp-lannion.fr

ACCUEIL
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦