Livret d’accueil médico-social

Le CSSP vous propose ce livret médico-social dans lequel vous trouverez des informations relatives à l’accès aux soins et aux différentes structures d’accueil dans le bassin lannionais.

 

Il se compose de deux parties :

  1. Le versant administratif
  2. Le versant pratique

 

Vous retrouverez ce livret dans l’onglet santé

ACCUEIL
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

La Chorale Corinne et les bouquets mystères

Au profit du collectif des sans papiers de Lannion

 

Ces 30 Chanteurs du  Trégor vous offrent un répertoire entièrement à capella, de chansons originales venues d’ailleurs.des chants d’amour, de voyage, de différence et de lutte.


Des chants engagés, parfois enragés mais toujours heureux, qui nous portent, nous déplacent, nous ouvrent grand les yeux du monde.

C’est une chorale de rue, chantant le plus souvent en extérieur et toujours dans la bonne humeur.

 

Ils chantent en français à propos des luttes, de l’amour, de la différence…

 

Ils chantent aussi en turc ou en italien des chants traditionnels.

 

Venez tous le Vendredi 15 Mars 2019 a 19h , que l’on se rencontre

 

au Pixie de Lannion

ACCUEIL
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Concert de soutien au CSSP de Lannion

Le Samedi 9 Mars à la salle communale de Kerenoc à Pleumeur-Bodou à 20H30

Soirée  Buffet–Concert organisé par le Collectif de Soutien aux Sans-Papiers

Ce quartet breton vous emmène en voyage grâce à sa musique épicée, ensoleillée et rythmée, s’amusant singulièrement à mélanger les genres : funk, rock et aussi reggae, samba ou encore klezmer et ska… et nous sert ainsi des compositions originales dans un style fusion festif teinté de jazz rock. Une musique ouverte sur le monde, pour groover, aimer, danser et vous transmettre une énergie obstinément positive.

ACCUEIL
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Que change la Loi asile de 2018 ?

 

ATTENTION, IL Y A URGENCE A RÉAGIR !!!

 

La nouvelle loi sur l’asile et l’immigration a été votée en 2018. Depuis le 1er janvier 2019, elle change beaucoup de choses pour les étrangers et dans le mauvais sens.

 

Que change la nouvelle loi ? Voici les principales mesures

 

  • Pour les étrangers qui sont parents d’enfants français ?
Même si les parents sont séparés, la nouvelle loi oblige le parent français à justifier qu’il entretient et éduque l’enfant. Ça va compliquer la régularisation des parents étrangers.
  • Pour les étrangers qui refusent de donner leurs empreintes digitales ?
La nouvelle loi autorise les juges à leur interdire le territoire français pendant 3 ans. Et les juges peuvent déjà, depuis 2016, leur infliger 1 an de prison et une amende.
  • Pour les étrangers qui utilisent une fausse domiciliation pour leurs démarches ?
La nouvelle loi autorise les juges à les poursuivre spécifiquement et à les condamner.
  • Pour les gens qui fournissent une fausse domiciliation aux étrangers ?
La nouvelle loi autorise les juges à les poursuivre spécifiquement et à les condamner.
  • Pour les demandeurs d’asile ?
1) La nouvelle loi permet aux préfectures d’expulser les demandeurs d’asile qui sont en recours à la CNDA et qui viennent d’un « pays sûr » (Albanie, Arménie, Bénin, Bosnie, Cap Vert, Géorgie, Ghana, Inde, Kosovo, Macédoine, Maurice, Moldavie, Mongolie, Monténégro, Sénégal, Serbie). 2) La nouvelle loi autorise les préfectures à priver plus de demandeurs d’asile en procédure accélérée d’hébergement en CADA et d’allocation.

3) La nouvelle loi autorise l’OFII à obliger un demandeur d’asile à vivre dans une seule région et à n’en sortir qu’avec une autorisation. S’il refuse, pas d’accueil matériel.

4) La nouvelle loi autorise les préfectures à enfermer les demandeurs d’asile qui viennent d’arriver et qui ont une interdiction de retour sur le territoire français.

  • Pour les déboutés de l’asile ?
      1) La nouvelle loi ne permet plus, sauf « circonstance nouvelle », de demander des papiers après avoir eu un refus d’asile. Il faut les demander en même temps que l’asile.

2) La nouvelle loi demande aux préfectures d’envoyer une obligation à quitter le territoire français dès que la CNDA a lu publiquement la décision de rejet de l’asile.

3) La nouvelle loi demande aux préfectures de laisser seulement 48 heures aux déboutés pour quitter la France si elles repèrent un « risque de fuite » du débouté (faux document, résidence instable, OQTF autre pays, refus verbal de partir).

4) La nouvelle loi demande aux préfectures d’assigner davantage à résidence les déboutés et elle leur permet de désigner un lieu de résidence obligatoire (pas seulement de rester dans le département ou la ville).

  • Pour les assignés à résidence ?
La nouvelle loi permet aux préfectures d’obliger les assignés à résidence à rester 3 heures par jour dans le lieu de résidence où ils sont assignés.
  • Pour les étrangers qui ont une deuxième OQTF ?
    1) La nouvelle loi demande aux préfectures de prononcer à chaque fois une interdiction de retour sur le territoire français (IRTF). Cela veut dire que l’étranger expulsé ne pourra pas revenir en France pendant plusieurs années.

2) La nouvelle loi dit que le délai de l’IRTF sera compté à partir du moment où l’étranger aura quitté le territoire. Si on reste, on est « sans-papiers à vie ».

  • Pour les dublinés ?
La nouvelle loi autorise les juges à les mettre en prison pendant 3 ans s’ils ne prennent pas l’avion pour être réadmis ou s’ils reviennent après avoir été transférés.
  • Pour les étrangers contrôlés par la police au commissariat ?
     1) La nouvelle loi permet à la police de retenir au commissariat un étranger pendant 24 heures (au lieu de 16 heures) pour contrôler son identité et vérifier ses papiers.

2) La nouvelle loi autorise n’importe quel agent de police à fouiller les bagages, à prendre les empreintes digitales et à photographier les étrangers qu’il contrôle.

  • Pour les étrangers enfermés en centre de rétention ?
La nouvelle loi autorise les préfectures à enfermer les étrangers pendant 90 jours au lieu de 45 jours. La prolongation de rétention concernera surtout les étrangers qui résistent, qui sont malades ou qui demandent l’asile pendant qu’ils sont enfermés.
  • Pour les étrangers qui refusent d’embarquer dans l’avion le jour de l’expulsion ?
La nouvelle loi autorise les juges à leur infliger 3 ans de prison et une interdiction du territoire français de 10 ans.
  • Pour les étrangers qui ont des papiers dans un autre pays européen ?
La nouvelle loi autorise les préfectures à leur interdire de circuler en France pendant 3 ans s’ils vivent en France de manière irrégulière ou s’ils viennent trop souvent («abus du droit de circuler»). Ça veut dire que la police pourra les expulser dès leur interpellation.

DITES  NON A LA NOUVELLE LOI CONTRE LES ÉTRANGERS

 

ACCUEIL
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

AC! Trégor

Macron,

les contrôles,

ça suffit !

AC! Tregor

Espace Sainte ANNE

2 rue de Kerampont

22300 LANNION

actregor@wanadoo.fr 

Décret publié le 30 décembre 2018 : le gouvernement fait le choix de l’injustice, de l’arbitraire et valide une politique de précarisation rampante” des chômeurs. Il n’a qu’une seule tonalité : le durcissement impitoyable des sanctions et qu’un coupable : Le chômeur !

* Les allocations avant ce décret étaient «seulement» suspendues. Désormais elles sont supprimées !

La durée de radiation pour absence à convocation est d’un mois au lieu de 15 jours promis par Macron. En cas de 2e absence, 2 mois de radiation avec une suppression de 2 mois d’allocations, puis 4 mois de radiation en cas d’absence à une 3e convocation !

 

* Pour une recherche insuffisante, de refus d’offres d’emplois, de formation, de prestation, c’est un, deux ou quatre mois de sanctions (radiation + suppression de revenu) selon la répétition du « manquement ». Parallèlement le nombre de contrôleurs va tripler passant de 200 à 600 puis à 1000 fin 2019.

 

* Nouvelle obligation : les demandeurs d’emploi devront s’astreindre à remplir un livret numérique mensuel pour valider le paiement des droits ARE mensuels. C’est une expérimentation qui aura lieu en 2019 dans trois régions.

 

* Pire. L’Offre Raisonnable d’Emploi ne pourra plus être refusée à cause d’un salaire inférieur au salaire antérieurement perçu.  Cette notion de salaire antérieur est supprimée, un chômeur pourra se voir donc sanctionné de facto s’il refuse une ORE.

 

* Cerise sur le Gâteau, le gouvernement donne tout pouvoir à Pôle emploi sur la gestion des chômeurs et de leurs contrôles. Ce qui les autorise à prononcer toutes les sanctions sans regard extérieur ! Vous pouvez imaginer les abus!  Ils deviennent donc juge et parti ! Ce qui est largement anticonstitutionnel et totalement anti-démocratique au vu des dispositions des art R.5412-5, R.5412-6 et R.5426-3,R.542-10 du décret.

 

* Actuellement une renégociation de l’assurance chômage est en cours. Macron et son gouvernement imposent une lettre de cadrage aux partenaires sociaux qui prévoit 4 milliards d’euros d’économies. Les droits des demandeurs d’emploi vont à n’en pas douter être laminés ! La volonté du gouvernement et du patronat étant de détruire l’assurance chômage comme tout le reste du système de protection sociale.

 

* Non les chômeurs ne sont pas des assistés, les chiffres  du ministère montrent qu’ils recherchent assidûment de l’emploi. La fraude est donc marginale : sur les 625 000 radiations prononcées en 2016, 4% étaient dues à une « insuffisance de recherche d’emploi », 0,4% le fait d’une fraude caractérisée et 0,02% liée à un second refus d’ORE.

 

6 MILLIONS DE DEMANDEURS D’EMPLOI : dont 2 millions de personnes  vivent sous le seuil de pauvreté, tandis que 4 chômeurs sur 10 sont indemnisés par l’assurance chômage. Ils sont victimes d’une politique libérale qui dure depuis 44 ans et qui n’a cessé d’aggraver leur situation.

 

Nous exigeons :

 

        Le retrait immédiat de ce décret                Le retrait de la lettre de cadrage

ACCUEIL
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Festival Courtoujours 2019

Cette année, 7 séances différentes de courts métrages  (de La Roche Derrien, en passant par Ploumilliau, Perros Guirec, Vieux Marché, LANNION ou Trédrez-Locquémeau, feront voyager chacun à sa guise à travers la sélection !

 

Plus de 80 films au programme qui vous dépayseront (fiction, animation, documentaire…) !

LANNION

SAMEDI 26 JANVIER 2019

à 19 h 30

LA GRANDE SOIRÉE

DU CARRÉ MAGIQUE

 

avec la traditionnelle pause gourmande

et,en ouverture de séance 

la diffusion du court métrage amateur “Un court d’un soir”

  • Le mercredi 23 janvier, à 20 h, soirée en simultané, à PLOUMILLIAU et la ROCHE-DERRIEN

 

  • Le jeudi  24 janvier, à 19 h 30,  un coup de projecteur mettra en évidence le cinéma africain lors de la séance organisée au Palais des Congrès de  PERROS-GUIREC (signalons la présence d’un camion-restaurant (food truck) aux saveurs africaines ! Il est conseillé de réserver sa place ainsi que son repas auprès de l’office du tourisme 02.96.23.21.15 ou au 06 86 47 43 30/ 5euros la séance/ 11euros avec le repas).

 

  • Le dimanche 27 janvier à 10h30, on n’oublie pas les enfants qui auront le plaisir de retrouver le moustachu à la cane et au chapeau et beaucoup d’autres surprises comme un oiseau vert, un zèbre à carreaux et un loup en tutu! La séance jeunesse (à partir de 5ans) se déroulera aux Baladins de LANNION.

 

  • Le dimanche 27 janvier à 19 h, les comédiens de La Lilann improviseront autour de la sélection de courts métrages sur la scène du Café Théodore à TRÉDREZ-LOCQUÉMEAU.

Vous qui allez être bénévoles ou spectateurs, pensez à prendre d’urgence vos billets !!

Cliquez sur le lien carré magique

 

 

ACCUEIL

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦